Les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept demandent de s’ouvrir aux nouvelles techniques de sélection

Les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept demandent de s’ouvrir aux nouvelles techniques de sélection

Les nouvelles techniques de sélection sont une clé pour renforcer la sécurité ali-mentaire, estiment dans leur majorité les ministres de l’Agriculture des pays membres de l’UE. Forts de ce constat, les ministres demandent de revoir les règles d’autorisation régissant les nouvelles méthodes de biotechnologie. Ces dernières pourraient même aider à lutter contre le gaspillage alimentaire.

lundi 10 octobre 2022

Lors d’une réunion informelle à Prague, les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept ont parlé des nouvelles techniques de sélection tel le CRISPR/Cas. De nombreux scientifiques se sont succédé à la tribune pour faire l’éloge de ces techniques, relate la plateforme en ligne «agrarheute». Grâce à elles, on peut espérer développer des variétés résistantes à la sécheresse. Les ministres de l’Agriculture ont reconnu à l’unanimité que le cadre réglementaire entourant les nouvelles techniques de sélection doit être assoupli. Tous redoutent que les règles restrictives en vigueur dans l’UE provoquent une fuite des cerveaux, c’est-à-dire un exode des chercheurs vers d’autres pays.


Renforcer la sécurité alimentaire

Le commissaire européen à l’agriculture Janusz Wojciechowski a annoncé qu’un projet de loi sur le génie génétique serait présenté d’ici au milieu de l’année prochaine. Selon le ministre tchèque de l’Agriculture Zdeněk Nekula, le Conseil agricole attend beaucoup des nouvelles techniques de sélection pour assurer la sécurité de l’approvisionnement en denrées alimentaires. Les nouvelles techniques offrent des perspectives intéressantes aux petites exploitations, car elles sont bon marché et faciles à utiliser. La lutte contre le gaspillage alimentaire était un autre point à l’ordre du jour des ministres de l’Agriculture des Vingt-sept. Elle aussi est capitale pour améliorer la sécurité alimentaire. Sur les 4 milliards de tonnes d’aliments produits tous les ans, environ 1,3 milliard de tonnes finissent aux ordures.


De nouvelles impulsions contre le gaspillage alimentaire

Les nouvelles techniques de sélection tels les ciseaux moléculaires CRISPR/Cas servent aussi à lutter contre le gaspillage alimentaire. En Suisse, l’agriculture est responsable de 20% environ des pertes alimentaires. En rendant les cultures plus résistantes aux parasites, aux maladies ou aux extrêmes météorologiques, les nouvelles techniques de sélection contribuent à réduire les pertes alimentaires dans l’agriculture. L’obtention de plantes plus robustes – au niveau des tiges par exemple – relève aussi de ce combat. Au moyen des ciseaux CRISPR/Cas, une équipe de l’EPFL autour du chercheur Sebastian Soyk a sélectionné une tomate qui reste accrochée plus longtemps à la tige. Cela évite le détachement prématuré du fruit de son pédoncule et son pourrissement au sol.

Bon à savoir

Protection contre les parasites, les maladies ou les intempéries: la recherche sur les ciseaux moléculaires CRISPR/Cas et leurs possibilités d’utilisation va bon train. En voici dix exemples intéressants pour les agriculteurs suisses.

Articles similaires

Situation précaire pour les cultivateurs de pommes de terre
Actualité

Situation précaire pour les cultivateurs de pommes de terre

Les cultivateurs de pommes de terre en Suisse tirent la sonnette d'alarme. En raison de l'abondance des pluies, le mildiou de la pomme de terre se propage et détruit leur récolte. On parle de situations désastreuses ou d'une « année fatidique » pour les pommes de terre suisses. Déjà 300 ha de champs de pommes de terre ont dû être abandonnés - d'autres pourraient suivre. Entre-temps, la Confédération a elle aussi tiré les premières conséquences.

«Bio dans notre pays, interdit aux Philippines»
Actualité

«Bio dans notre pays, interdit aux Philippines»

Aux Philippines, Greenpeace a obtenu l'interdiction des aubergines Bt et du Golden Rice. Incroyable : la même bactérie que l'organisation environnementale diffame là-bas comme étant dangereuse est vantée comme étant bio en Suisse.

«Des milliers d'enfants pourraient mourir»
Actualité

«Des milliers d'enfants pourraient mourir»

L'interdiction du Golden Rice continue de faire des vagues. De plus en plus de scientifiques s'expriment et dénoncent cette décision. Ils vont de "alarmant" à "catastrophe" en passant par "des enfants qui meurent".

Chambre de compensation pour les droits de brevet : Pas dans l'intérêt des inventeurs et de la sécurité alimentaire
Actualité

Chambre de compensation pour les droits de brevet : Pas dans l'intérêt des inventeurs et de la sécurité alimentaire

Le 22 mai 2024, le Conseil fédéral a mis en consultation un projet de révision du droit des brevets. Il est prévu de créer une nouvelle chambre de compensation afin d'améliorer la transparence des brevets dans le domaine de la sélection végétale. Si la transparence est en principe positive, l'approche choisie est problématique. Au lieu d'imposer des obligations aux bénéficiaires, elle impose de nouvelles obligations aux innovateurs et signifie que la Suisse fait cavalier seul. C'est un mauvais signal pour les entreprises innovantes.

Autres contributions dans Actualité