Les légumes protègent les fruits et réciproquement

Les légumes protègent les fruits et réciproquement

Les emballages en plastique dans le commerce alimentaire protègent les fruits et légumes contre la détérioration, mais engendrent dans le même temps d’importantes quantités de déchets. Avec l’Empa, Lidl Suisse a développé une couche de protection pour les fruits et légumes à base de matières premières renouvelables.

mardi 4 janvier 2022

Protéger les fruits et légumes de la détérioration pendant le transport et le stockage, et ainsi éviter le gaspillage alimentaire constitue l’un des grands défis de la chaîne alimentaire. Des chercheurs du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) ont développé en collaboration avec Lidl Suisse une couche de protection en cellulose pour les fruits et légumes. Ce revêtement innovant est fabriqué à partir de marc – c’est-à-dire d’épluchures de fruits et de légumes pressées. Les fruits et légumes ainsi recouverts restent frais bien plus longtemps. La couche est soit vaporisée sur les fruits, soit appliquée par trempage sur les produits et est facilement lavable.


Une utilisation efficace des résidus

Cette solution innovante permet non seulement de réduire les emballages et la détérioration, mais aussi de réutiliser de manière optimale les résidus solides qui restent après l’extraction du jus des fruits, des légumes ou des plantes. Jusqu’à présent, ces résidus végétaux étaient éliminés dans des installations de biogaz ou directement dans les champs. À l’avenir, ils permettront notamment de fabriquer une couche de protection pour les fruits ou légumes frais. Sans danger pour l’homme, elle pourra également être consommée avec le produit. Il reste encore beaucoup à apprendre sur le potentiel de la couche de protection en cellulose: il est possible d’ajouter des additifs tels que des vitamines ou des antioxydants, etc.

La couche en cellulose développée chez l’Empa sera testée et améliorée au cours des deux prochaines années en collaboration avec Lidl Suisse et un fournisseur de fruits et légumes. L’objectif est que la nouvelle technologie puisse être utilisée dans tous les magasins Lidl de Suisse à l’issue de l’étude principale.

Une meilleure conservation grâce aux nouvelles variétés

Améliorer la conservation des fruits et des légumes ou éviter de les emballer est également un objectif important de la production. Syngenta a notamment développé un concombre pouvant renoncer à son emballage plastique si décrié. Ce qui paraît simple au premier abord requiert une grande expertise au niveau de la production car l’ajout d’une caractéristique supplémentaire entraîne facilement la perte d’une autre. Mais une espèce doit répondre autant que possible à toutes les exigences: l’agriculteur souhaite par exemple la résistance aux nuisibles, la tolérance à la sécheresse ou la maturation simultanée des cultures, par exemple pour les tomates en grappes qui facilite la récolte et réduit le gaspillage. Pour les préparateurs, les caractéristiques telles qu’une teneur constante en amidon pour les céréales ou un minimum de déchets pour les légumes jouent un rôle important. L’aspect, le goût, la durée de conservation et l’aptitude au transport sont des facteurs importants pour le commerce de détail, en particulier pour les produits non transformés comme les fruits et légumes. Et les consommateurs souhaitent des produits frais longtemps et des végétaux de qualité qui les aident à rester jeunes et sains à long terme. Les techniques de culture modernes telles que l’édition du génome facilitent l’introduction ou l’élimination ciblée de certaines caractéristiques d’une variété.

Articles similaires

Comment protéger efficacement la biodiversité ?
Savoir

Comment protéger efficacement la biodiversité ?

La biodiversité est une importante base de la vie. Le sujet est très actuel : l'obligation de délimiter des surfaces de promotion de la biodiversité dans l'agriculture suisse n'a manifestement pas atteint les objectifs visés. Selon des publications récentes, la biodiversité reste sous pression. C'est l'occasion pour swiss-food de mettre l’accent sur la thématique « biodiversité et agriculture » et d'en éclairer les tenants et les aboutissants lors de son habituelle discussion entre experts.

Pourquoi l'IA n'a pas encore fait sa percée dans l'agriculture
Savoir

Pourquoi l'IA n'a pas encore fait sa percée dans l'agriculture

L'intelligence artificielle a le vent en poupe dans de nombreux domaines. Mais dans l'agriculture, la nouvelle technologie ne semble pas encore être vraiment arrivée. La faute à la nature, qui met des bâtons dans les roues de l'IA. Néanmoins, les opportunités que l'IA pourrait offrir à l'agriculture seraient immenses.

Alimentation: l’avenir appartient-il aux ciseaux génétiques verts?
Savoir

Alimentation: l’avenir appartient-il aux ciseaux génétiques verts?

De nouvelles variétés végétales contribuent à la sécurité de l’approvisionnement. Les nouvelles techniques de sélection végétales connues sous l’appellation de «ciseaux génétiques», tels que Crispr, ont le potentiel de révolutionner l’agriculture et l’alimentation.

Les produits régionaux sont plus demandés que jamais
Savoir

Les produits régionaux sont plus demandés que jamais

La demande en produits régionaux ne pourrait pas être plus grande. C'est ce que montre une nouvelle étude de la Hochschule für Wirtschaft Zürich. Les consommateurs estiment même que les produits régionaux sont nettement plus durables que les produits bio ou premium. Pour répondre à cette tendance, il est donc d'autant plus important de promouvoir les techniques de culture et les produits phytosanitaires modernes.

Autres contributions dans Savoir